Les éléments architecturaux

Preuves d'un passé riche et urbain. Le premier fil conducteur recense les cheminées et poursuit leur transformation parfois surprenante jusqu'au XXème siècle.

Les documents d'archives

De la charte de franchise de 1245, en passant par quelques ordonnances royales et la participation plus qu'enthousiaste de la ville aux idées de la Révolution

Des histoires de familles

Comme les Bonnelat, les Defournoux ou les Bajauds

Les vieux métiers

Le musée présente les ateliers des métiers anciens encore en activité jusqu'à la première moitié du XXème siècle, la facture de vieilles, le sabotier, le maréchal ferrant, le menuisier, le charron, l’huilier, le chaufournier.

Qui sommes-nous ?

Une association créée en 1982, chargée de conserver, développer et faire vivre les collections, revenue aux responsabilités de l'ouverture de ce musée ainsi qu'elle avait débuté, en raison du déplacement récent de l'office de tourisme.

Charroux à travers les âges

  • Traces du néolithique et de la période gallo-romaine
  • XII -XIII siècle La commanderie de la Marche, la Charte de franchise.
  • XIV-XVI Les communalistes. Caves et souterrains.
  • XVII-XVIII La Société populaire et la Révolution.
  • XIX-XX La Fanfare. Le luthier. Travaux d’urbanisme. Commerçants, artisans. Guerre de 14-18.

Prix Chefs d’œuvre en péril (Antenne 2) 1987

Prix Emile Mâle 1991

  • «Ce musée témoigne bien sûr de l’ardeur déployée pour redonner à la ville son Histoire. Il aura fallu une trentaine d’années pour arriver à l’un des plus étonnants musées qui soient dan la France rurale. »
    Guy Leduc, Charroux la ville médiévale retrouvée, 2009